Le Sanctuaire de " Maria SS. Addolorata " est la première Église que l' on encontre en entrant par la porte Porta Garibaldi ( Porta di Mare ), une des quatres anciennes portes de la citè de Marsala.

L'Énglise est la plus frequentée par les habitants de Marsala.
L'histoire de cette Église a quelque chose de miraculeux. Près de l'arc de Porta di Mare il y avait une petite chapelle avec une statue dediée à la Vièrge de l'immaculèe Conception.
Ici beaucoup de fidèles vont pour prier Notre-dame, surtout dans les moments de calamitè.

On dit que, en hiver du 1691, une terribile tempête avec foudres et tonnerrese èclatà en bouleversant le peuple entier.
Les gents èpouvantès coururent à chercher un abri dans la Porta di Mare pour supplire la Vièrge Immaculèe d’être
Liberée de celle tempête. Tout à coup un foudre avec immense fracas , après avoir affleuré diverses personnes qui étaient en train de prier, frappa à mort un cheval qui, par hasard, quelques moments avant, un garçon avait lassé aux alentours pour se fermer à prier devant à la sainte image. Tous criaient au miracle et, de ce moment là, on a surnommé la statue " Madonna del fulmine" ( Notre-Dame du Foudre ).
La 14 Juillet 1691 le peuple de Marsala a voulu bâtir une église au lieu de la petite chapelle.
La nouvelle Église était rectangulaire et avait l’entrée par l’atrium de la Porta di Mare. La sainte image a trouvé la juste collocation dans l’autel Majeur (actuellement dans la chapelle du côté droit ).En octobre du 1750 la Congrégation des Serviteurs de Notre-Dame des Sept Douleurs ( Congregazione dei servi di Maria SS. Addolorata ),
fondée en 1746 par le prêtre Gaspare Rallo, est transférée de l’église de S.Giovanni de Rodi dans l’Église de la " Madonna del fulmine ".- Notre-Dame du foudre - Ici le consentement citadin est arrivé à pointes, jamais registrées avant. Pendant le rectorat du prêtre Giovanni Tommaso Morana ( 1770 ) on avait L’exigence d’amplier et renouveler l’Église, devenue petite pour l’augmenté afflux des fidèles.
A P R È S